Les congrès mondiaux de l’OVPM ont, depuis la fondation de l’organisation, rythmé son évolution. Ils permettent une rencontre de sa communauté tous les deux ans autour de thèmes multiples qui touchent le patrimoine mondial urbain.

Le prochain Congrès mondial de l’OVPM se tiendra à Cracovie en Pologne du 2 au 5 juin 2019. Le sujet des sessions plénières et des ateliers pendant cet événement sera « Patrimoine et tourisme : communautés locales et visiteurs – une responsabilité partagée ».

 

 

Pourquoi le tourisme et le patrimoine ?

 

Selon l’Organisation mondiale du tourisme, en 2017, « […] les arrivées de touristes internationaux ont bondi d’un remarquable 7% pour atteindre un total de 1,322 milliard ».  Il est prévu que ce nombre atteindra 1,8 milliard d’ici 2030.

Le tourisme est d’ailleurs une activité économique majeure pour plusieurs des villes inscrites sur la Liste du patrimoine mondial. Néanmoins, l’arrivée massive de visiteurs dans une ville engendre parfois des effets négatifs sur ses ressources patrimoniales, mais également sur les communautés locales qui y vivent au quotidien.

Pour répondre à ces problématiques, une forme plus durable de tourisme doit émerger et prendre en compte les besoins économiques, sociaux et environnementaux du lieu dans lequel cette activité se pratique. L’OVPM souhaite plus particulièrement s’intéresser aux projets et aux méthodes qui permettent aux villes du patrimoine mondial d’ouvrir leurs portes aux visiteurs du monde entier tout en garantissant la pérennité de leur patrimoine et le bien-être de leurs communautés.

Pourquoi parle-t-on d’une responsabilité partagée entre visiteurs et communautés locales ?

 

Un sondage mené auprès des participants du congrès de Gyeongju a permis à L’OVPM de mettre en lumière le besoin toujours plus grand de laisser la place aux discussions et celui de consacrer un temps plus important au thème.

C’est pourquoi un total de 17 heures réparti sur trois jours sera consacré à la question du patrimoine et du tourisme. Ce symposium sera composé de:

  • 6 heures de sessions dédiées à la présentation de projets et de méthodes développés par les villes de L’OVPM;
  • 3 heures de visites commentées de sites patrimoniaux de la ville de Cracovie reliées au thème;
  • 8 heures d’ateliers (4 heures en parallèle) pour les élus municipaux et les gestionnaires municipaux responsables du patrimoine.

 

Divers sous-thèmes seront abordés au cours des sessions:

I. Communiquer le patrimoine

 

Selon la culture de la ville, son contexte et ses enjeux, un très grand nombre d’outils et de méthodes de communication peuvent être développés pour sensibiliser le public visé. Le mot « communication » peut aussi bien faire référence à une signalisation particulière pour les visiteurs qu’à un guide pratique à destination des habitants locaux.

II. Le « surtourisme »

 

Victimes de leur trop grande popularité, certaines villes sont confrontées à un problème de « surtourisme ». Des stratégies existent toutefois pour assurer une meilleure répartition des visiteurs, sur le territoire et dans le temps, et ainsi anticiper et contrer les effets négatifs de ce phénomène nouveau.

III. Le tourisme durable et l’approche centrée sur le Paysage urbain historique (PUH)

 

La recommandation concernant le Paysage urbain historique (PUH) se définit par une approche intégrée de la gestion du patrimoine et du développement urbain. Dans une ville touristique, les PUH offrent de bonnes orientations pour aider à la création d’une stratégie de promotion d’un tourisme durable.

IV. Les communautés locales et le tourisme

 

Les recommandations adoptées lors du 14e congrès mondial de L’ovpm à Gyeongju rappellent que les communautés locales ont le droit d’être impliquées dans la conservation et la gestion du patrimoine, et qu’elles doivent être consultées au sujet des décisions qui pourraient les affecter. Patrimoine et tourisme étant intimement liés, il faut donc réfléchir aux méthodes pour permettre aux communautés locales de participer également à l’élaboration des stratégies touristiques de leur ville.

De plus, comme par le passé, on y retrouvera l’Atelier des Journalistes, un programme jeunesse et des visites thématiques de sites.